Line

Opportunités et défis du télétravail pour les entreprises et les organisations

Opportunities and challenges of teleworking for corporations and organisations

L’évolution du télétravail est étroitement liée à la digitalisation. Le télétravail a été particulièrement renforcé à la suite de la pandémie actuelle du Covid-19. Il a permis aux entreprises et aux organisations de s’adapter à cette nouvelle situation. Certes, le télétravail a apporté une solution aux difficultés pour les employés de ces entreprises et organisations d’être présents sur les lieux de leurs services, à cause des risques de contamination au virus du Covid-19. En cela, le télétravail a résolu la problématique du présentiel en situation de crise sanitaire. Toutefois, ce type de travail n’a pas qu’un impact positif sur l’organisation du travail. Il soulève plusieurs défis qui méritent d’être pris en compte pour une nouvelle gouvernance des entreprises et organisations. Celles-ci devraient s’adapter à cette nouvelle donne et se réformer.

Ce problème se pose aussi en ce qui concerne la « télé-éducation », de plus en plus pratiquée par des universités effectuant un recrutement d’étudiants sur le plan international. L’éducation à distance est de plus en plus pratiquée, notamment pour atteindre des populations lointaines des pays en voie de développement, y compris celles qui n’ont pas accès à l’électricité. C’est dans ce contexte qu’il convient de situer l’initiative d’UMEF consistant à produire des cours sur des tablettes pour ces populations. Ces tablettes peuvent être utilisées sans accès à l’électricité. Cela constitue une bonne pratique dans le cadre de la télé-éducation, un aspect qui sera approfondi dans le projet n° 10 sur le thème : « formation à distance et entreprenariat dans les pays en voie de développement ».

L’objectif du présent projet de recherche (n° 9) est d’examiner des études de cas d’entreprises et d’organisations qui ont adopté le télétravail en recherchant un équilibre entre les avantages et les inconvénients de celui-ci. Plus concrètement, il s’agira d’identifier de bonnes pratiques en matière de gouvernance équilibrée entre le télétravail et le présentiel. Les bonnes pratiques ainsi identifiées serviront de modèles pour formuler des recommandations orientées vers l’action visant les réformes en matière de gestion des ressources humaines et du temps dans les entreprises et les organisations en période normale.

The evolution of telework is closely tied to digitalisation. Teleworking has been particularly reinforced due to the present Covid-19 pandemic. It allowed corporations and organisations to adapt to this new situation. Needless to say, teleworking brought a solution to the difficulties of employees of these corporations and organisations in being present at their work station, because of the risks of contamination with the Covid-19 virus. Thus, teleworking solved the problem of the presence in a situation of the sanitary crisis. However, this type of work does not have solely a positive impact on the organization of work. It raises several challenges that need to be taken into account for a new governance of enterprises and organisations. They should adapt to this new situation and reform.

This problem also concerns ‘tele-education’, increasingly practiced by universities carrying out international student recruitment. Distance learning is increasingly being used, in particular to reach remote populations in developing countries, including those that have no access to electricity. It is in this context that one must place the initiative of UMEF to produce tablet-based courses for that population. These tablets can be used without access to electricity. It is a good practice with regard to tele-education, an aspect which will be dealt with in project n° 10 on the theme: ‘distance learning and entrepreneurship in developing countries.’

The goal of the present research project (n° 9) is to examine corporate and organizational case studies which adopted tele-working while looking for a balance between the advantages and inconveniencies. More concretely, one must identify good practices in matters of balanced governance between teleworking and presential work. Good practices thus identified will serve as models to formulate recommendations targeted towards actions to reform human resource and time management during normal periods in enterprises and organisations.

 

recevoir le bulletin

 

get newsletter

Abonnez-vous à notre site
SWISS UMEF UNIVERSITY

 

Château d'Aïre

185 – 187 Route d’Aïre
1219 Aïre – Genève, Suisse

+41 (0) 22 732 07 12

info@umef-university.ch

(Pour des renseignements généraux)

www.umef-university.ch

BUREAU DU PRÉSIDENT

 

Château d'Aïre

187 Route d’Aïre
1219 Aïre – Genève, Suisse

+41 (0) 22 732 07 22

president-office@umef-university.ch

(Concernant le bureau du président)

www.umef-university.ch

BUREAU DES ADMISSIONS

Château d'Aïre

185 Route d’Aïre
1219 Aïre – Genève, Suisse

+41 (0) 22 534 96 00

admission@umef-university.ch
(Pour les admissions uniquement)

www.umef-university.ch

Copyright © 2020 par SWISS UMEF UNIVERSITY. Tous droits réservés.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram
  • Vkontakte Social Icon
  • YouTube