Line

Gouvernance de l’aide humanitaire et responsabilité sociale des entreprises

Humanitarian Aid Governance and Corporate Social Responsibility

Dans le cadre de son programme quinquennal d’activités (2019-2023), SARCEO voudrait mettre en œuvre 5 projets de recherche empirique impliquant principalement les enseignants de Swiss UMEF University. Le projet n° 1 porte sur le thème : « Gouvernance de l’aide humanitaire et responsabilité des entreprises ».

L’adoption des règles régissant le comportement des entreprises dans le domaine des droits de l’homme a contribué au développement de la responsabilité sociale des entreprises. De plus en plus, les entreprises investissant dans des pays en développement ont conclu des accords avec des gouvernements pour respecter les droits des communautés hôtes. Ces accords contiennent des clauses relatives à la protection sociale des communautés locales et la réalisation du contenu local (prise en compte des intérêts locaux et contextualisation des investissements).

Au-delà du contenu local, les entreprises s’investissent de plus en plus dans le champ humanitaire, afin de venir en aide aux populations dans des situations de catastrophes naturelles et de pandémies. A titre d’exemple, de nombreuses entreprises privées étrangères sont intervenues pour venir en aide aux États et communautés affectées par les crises récentes d’Ébola en Afrique de l’Ouest (2014-2016) et de Covid-19.

Il est important de noter qu’en apportant leurs contributions à la lutte contre le Covid-19, par exemple, les entreprises africaines ne les considèrent pas comme un « acte de charité » au sens chrétien ou humanitaire du terme, mais comme un devoir relevant de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Cette évolution confirme le fait que l’assistance ou l’aide humanitaire va au-delà de la sphère des États et des organisations humanitaires pour embrasser le domaine de la gouvernance des entreprises. De nombreuses entreprises, à l’instar des grandes fortunes mondiales comme Bill Gates (États-Unis d’Amérique) et Jack Ma (Chine), créent des fondations avec l’objectif de fournir l’assistance humanitaire. On assiste au développement d’un nouvel environnement humanitaire comportant un fort potentiel pour influencer positivement et/ou négativement la gouvernance des entreprises.

De ce qui précède, le projet a pour objet d’examiner des études de cas des entreprises privées engagées dans l’action humanitaire dans des pays en voie de développement. Les enseignants de Swiss UMEF University intéressés par ce projet, peuvent exprimer leur intérêt, individuellement ou en groupe de 3 au maximum, de présenter un ou plusieurs cas d’études pertinents avec le thème du projet sous examen. Ils seront appelés, à travers ces études de cas, à examiner et à évaluer les implications de l’humanitaire pour la gouvernance des entreprises et à dégager des recommandations orientées vers l’action, destinées à être utilisées pour l’amélioration de la gouvernance humanitaire des entreprises.

La date limite pour l’envoi de projets de recherche individuels ou collectifs est fixée au 31 mars 2021. Les projets seront revus par un comité de lecture mis en place par SARCEO. Les normes de rédaction de la Revue de la gouvernance des entreprises et organisations, sont applicables aux soumissions effectuées dans le cadre ce projet. Les projets recommandés par le comité de lecture seront publiés dans la série des Notes de recherche action de SARCEO.

In light of its five-year plan activities programme (2019-2023), SARCEO wishes to put in place 5 empirical research projects involving mostly the faculty of Swiss UMEF University. Project N°1 deal with: ‘Governance of humanitarian aid and corporate responsibilities.’

The adoption of rules regarding corporate behaviour in the field of human rights contributed to the development of corporate social responsibility. Increasingly, corporations investing in developing countries have made agreements with governments in order to respect the rights of local communities. These agreements contain clauses relative to social protection of local communities and the realization of local content (taking into account local interest and contextualization of investments).

Beyond local content, corporations increasingly invest in the field of humanitarian action, so as to assist populations in situations of natural catastrophes and pandemics. As an example, many private foreign corporations became involved in assistance to the States and the communities affected by the recent Ebola and Covid-19 crises in Western Africa (2014-2016).

It is important to note that, in the case of assistance in the fight against Covid-19, for instance, African corporations do not consider this as a ‘charitable act’ in the Christian or humanitarian terminology, but as a duty part of corporate social responsibility (CSR).

This evolution confirms the fact that humanitarian assistance or aid goes beyond the sphere of States and humanitarian organisations to embrace the field of corporate governance. Many corporations, just like the world’s richest persons such as Bill Gates (USA) and Jack Ma (China), create foundations with the objective of offering humanitarian aid. We witness the development of a new humanitarian development which includes a strong potential to positively and/or negatively influence corporate governance.

From the preceding text, the project has the objective to examine case studies on private corporations involved in humanitarian action in developing countries. The faculty of Swiss UMEF University interested by this project, may express their interest, individual or in groups of no more than 3 persons, to present one or more relevant case studies on this theme. Through case studies, they will be asked to examine and evaluate the humanitarian implications for the corporate governance and to offer recommendations targeted at action, so as to be used to improve humanitarian corporate governance.

The final date to send the individual or collective research projects is March 31, 2021. The projects will be reviewed by a reading committee put in place by SARCEO. The formatting norms of the Journal of governance of corporations and organisations, are applicable to the submissions in the light of this project. The projects recommended by the reading committee will be published in the series of Policy Research Papers of SARCEO.

 

recevoir le bulletin

 

get newsletter

Abonnez-vous à notre site
SWISS UMEF UNIVERSITY

 

Château d'Aïre

185 – 187 Route d’Aïre
1219 Aïre – Genève, Suisse

+41 (0) 22 732 07 12

info@umef-university.ch

(Pour des renseignements généraux)

www.umef-university.ch

BUREAU DU PRÉSIDENT

 

Château d'Aïre

187 Route d’Aïre
1219 Aïre – Genève, Suisse

+41 (0) 22 732 07 22

president-office@umef-university.ch

(Concernant le bureau du président)

www.umef-university.ch

BUREAU DES ADMISSIONS

Château d'Aïre

185 Route d’Aïre
1219 Aïre – Genève, Suisse

+41 (0) 22 534 96 00

admission@umef-university.ch
(Pour les admissions uniquement)

www.umef-university.ch

Copyright © 2020 par SWISS UMEF UNIVERSITY. Tous droits réservés.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram
  • Vkontakte Social Icon
  • YouTube